Relief et végétation

[ 14-02-2015 ]

A. Relief et végétation

Le relief congolais est dominé par la cuvette centrale sur le centre du pays, à une altitude de 300 à 700 mètres d’où le Fleuve Congo forme sa courbe la plus prononcée.

La cuvette centrale est entourée de chaînes de montagnes et de hauts plateaux à l’Est, atteignant l’altitude maximale de 5.119 m au massif de Ruwenzori, pendant que l’altitude minimale est de 400 m dans les zones Ouest des Lacs Tumba et Maï-Ndombe. A l’Ouest, les monts Mayumbe (Ex- Cristal), parallèles à l’Atlantique, séparent la plaine intérieure de la plaine côtière, avec un point culminant à 1.050 m.

Il faut signaler aussi dans la partie Sud-Est du pays, des massifs comme le Mont Mitumba et le fossé d’effondrement comme le Lac Upemba.

A l’Est trône la chaîne des Virunga comprenant sept volcans : Nyiragongo, Nyamuligira, Yamuragira, Karisimbi, Muhabura, Sabinyo, Visoke et Mikano.

B. Hydrographie

La République Démocratique du Congo possède un important réseau hydrographique couvrant environ 77.810 Km² et constitué aussi bien du fleuve(le Fleuve Congo) que des lacs et des rivières.

Il faut d’abord compter l’imposant Fleuve Congo, long d’environ 4.320 Km, et ses affluents dont les plus importants sont l’Ubangi et le Kasaï.

Le Fleuve Congo représente un potentiel hydrographique très important, avec un bassin de près de 3,75 millions de Km², qui le place en 2ème position mondiale, juste après l’Amazone. C’est également le deuxième Fleuve en Afrique de par sa longueur après le Nil et le cinquième au monde (après le Nil, l’Amazone, le Mississipi et le Gyang-Tse). Elle doit sans doute son débit régulier et puissant (40.000 m 3/j) à sa proximité de l’Equateur.

De par cet impressionnant débit, le Fleuve Congo est le premier sur le plan africain et le deuxième sur le plan mondial, après le Fleuve Amazone du Brésil.

Il prend sa source dans le Sud du Katanga, plus précisément dans le village Musofi sous le nom de Lualaba, traverse Kisangani (au Nord-Est) d’où il forme une courbe jusqu’à l’embouchure, en baignant les provinces de l’Equateur, de Bandundu, la ville de Kinshasa et la Province du Bas-Congo.

Le rôle économique et commercial que joue le Fleuve Congo est important : ce cours d’eau produit de l’électricité avec un potentiel inouï, fournit le poisson avec un immense potentiel et sert à la navigation à l’intérieur du pays (un réseau navigable de plus de 14.166 km).

Il y a ensuite les grands lacs, dont :

- Le Lac Tanganyika, (3.900 Km², entre la République Démocratique du Congo, la Tanzanie, la Zambie et le Burundi).
- Le Lac Edouard (située à 916 m d’altitude sur 2.150 Km² de surface, entre la République Démocratique du Congo et l’Ouganda. Il se déverse dans le Lac Albert par la Semiliki)
- Le Lac Albert (5.000 Km², traversée par le Nil entre la République Démocratique du Congo et l’Ouganda).
- Le Lac Kivu (2.700 Km², entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda. Il renferme une grande réserve du gaz méthane).
- Le Lac Maï-Ndombe (2.325 Km²) de surface et 400 m d’altitude.
- Le Lac Tumba.
- Le Lac Moero.

Placer vos commentaires